Accompagnement à la gestion des traumatismes psychologiques

Qu’est-ce qu’un trauma ?

Une situation peut être vécue de manière traumatisante pour une personne, et non pas pour une autre exposée néanmoins à la même situation ou à un événement similaire. Il n’y a pas de règle absolue car nous réagissons tous différemment en fonction de notre sensibilité et de nos capacités de résilience.

Il est néanmoins communément observé qu’une personne soumise à un événement traumatogène aura ressenti un choc violent, un état de sidération – peut-être même une sensation de mort imminente – car l’impensable a surgi dans sa vie, ébranlant ainsi fortement ses valeurs, ses convictions et son sentiment de sécurité et de confiance en la vie.

Les traumatismes peuvent être de deux types, aigu (exposition à un ou plusieurs événements traumatiques – agression verbale et/ou physique dans l’espace public, viol, humiliation, braquage, incendie, enfermement prolongé dans un espace clos…) ou chronique (exposition très régulière, voire quotidienne, à une ambiance traumatisante – maltraitance scolaire, harcèlement en milieu professionnel, violence familiale ou conjugale qu’elle soit psychologique et/ou physique…). Il est important de préciser qu’une personne peut vivre un événement de manière traumatique et en subir les conséquences sur son bien-être et sa santé, sans pour autant avoir été exposée directement à la situation. Par exemple, si une autre personne raconte un fait, ou encore, si l’on voie une situation violente de loin (télévision, internet, témoin lointain…)

Ce qui compte, c’est ce qu’une personne vit, et comment son psychisme et son organisme vont faire face à la situation pour tenter de l’intégrer.

gestion-de-trauma

Quelles sont les conséquences ?

Un certain nombre de symptômes sont couramment observés en pareil cas. Il arrive qu’une personne présente l’ensemble des signes suivants, tandis qu’une autre en éprouvera seulement certains :

  • Un état d’excitation et d’hyperactivité : impatience, troubles du sommeil, agressivité…
  • Une labilité émotionnelle inhabituelle : crises de larmes intempestives, crises de fou rire inapproprié…
  • Une forme d’insensibilisation face aux émotions envahissantes, froideur émotionnelle (pour ne pas revivre la peur et l’impuissance)
  • Des souvenirs obsédants, récurrents et intrusifs, qu’ils soient visuels et/ou auditifs : flash-backs, cauchemars
  • L’évitement de personnes, de situations, de lieux qui font penser à l’événement, de souvenirs (amnésie totale, partielle, lacunaire), des phobies…

Tous ces signes sont dus à l’effort que notre cerveau fait pour tenter de maîtriser et d’intégrer ce qui s’est passé.

accompagnement-a-la-gestion-des-traumatismes-psychologiques/

Quel accompagnement ?

Il est primordial de pouvoir intégrer le traumatisme, et pour ce faire de remettre de l’ordre dans l’esprit et le souvenir de la personne traumatisée, car la situation a généré un niveau de stress élevé inhabituel qu’il sera nécessaire de rééquilibrer.

La Vie ne sera jamais comme avant. Et cependant elle continue !

L’accompagnement spécifique au psychotrauma et au syndrome de stress post-traumatique (PTSD) peut durer de quelques séances à un travail plus profond s’il s’agit de traumatismes répétitifs, chroniques et anciens.

Un tel travail comporte quelques étapes-clés et certains protocoles précis :

  • Un debriefing psychologique pour retrouver de la cohérence interne, ordonner les faits, les pensées et les émotions liées aux valeurs « carambolées », afin de sortir du chaos post-traumatique,
  • Une phase psycho-éducative ainsi que des exercices précis pour atténuer physiologiquement le stress post-traumatique,
  • Un accompagnement :
    • psychologique pour permettre à la personne d’apprendre à vivre (le mieux possible) avec ce qui s’est passé et de cicatriser ses blessures,
    • symbolique pour aider la personne à évoluer, à rencontrer une certaine sagesse post-traumatique, et peut-être à repenser le sens de son action ou de la nature de ses relations avec les autres et avec la vie.
Accompagnement à la gestion des traumatismes psychologiques